Illettrisme et entreprises

Près de 1,3 million de personnes occupant un emploi sont en situation d’illettrisme en France.

 

Les compétences de base en entreprise :

  • un socle fonctionnel nécessaire dans la vie professionnelle
  • un atout pour la sécurisation des parcours professionnels
  • un enjeu de compétitivité pour l’entreprise
  • Des réponses formation adaptées

Mais de quoi parle-t-on ?

Un salarié en situation d’illettrisme en entreprise n’est pas uniquement quelqu’un qui ne sait ni lire, ni écrire, ni compter. Ces cas sont d’ailleurs assez rares. Les acquis sont très variables d’une personne à une autre. Le plus souvent, on pourra constater, par exemple, des difficultés sur la compréhension de consignes ou la mise en œuvre de calculs, sur la compréhension de plans ou de plannings.

  • Les compétences de base en entreprise : un socle fonctionnel nécessaire dans la vie professionnelle

On parle de maitrise des compétences de base ou compétences clés en entreprise car les savoirs sont mobilisés en lien avec la situation de travail.

Communiquer à l'oral

pour

Communiquer avec les collègues et les clients

Communiquer à l'écrit ou avec l'écrit

pour

Ecrire pour remplir un cahier de liaison ou lire  une consigne de sécurité pour la mettre en œuvre

Maitriser les outils mathématiques

pour

Calculer des quantités

Se repérer dans l’espace et dans le temps

pour

Lire un schéma ou un planning

Conduire une action ou un projet

pour

Anticiper le déroulement d’une tâche pour la mener à bien

Mobiliser les outils numériques

pour

Utiliser une messagerie électronique

 

  • Les compétences de base : un atout pour la sécurisation des parcours professionnels

L’illettrisme n’empêche pas l’exercice du métier, mais il peut être un facteur d’exclusion car il ne permet plus de mobilité ou de trajectoire professionnelle.

D’excellents professionnels se retrouvent fragilisés ou freinés dans leur évolution professionnelle par le manque de maitrise des compétences de base. L’évolution rapide des postes de travail et la place de plus en plus importante de l’écrit (automatisation, normes..) exigent des capacités d’adaptation difficiles à mobiliser pour un salarié en situation d’illettrisme.

  • Les compétences de base : un enjeu de compétitivité pour l’entreprise

Vieillissement de la population, évolutions des contextes économiques, diversification des productions, élargissement du rôle et de l’autonomie des salariés, raccourcissement des circuits d’information… Ces enjeux doivent devenir autant de leviers que l’entreprise se doit de mettre en œuvre en s’inscrivant dans une démarche de développement des compétences de base de ses salariés.

Développer les compétences de base, c’est permettre la mobilité des salariés et le renforcement de leur autonomie.

  • Des réponses formation adaptées

Les partenaires sociaux, les OPCA (organismes paritaires collecteurs agréés), l’Etat, la Région et les entreprises élaborent des solutions et s’efforcent de répondre de manière concrète au défi de l’illettrisme.

Le cadre législatif favorise la prise en compte de  l’illettrisme dans les entreprises et les partenaires sociaux, à travers notamment la constitution du Fonds de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) se sont dotés de moyens d’actions.

Des formations adaptées sont mises en place aujourd’hui pour permettre aux salariés d’acquérir ou se réapproprier les compétences de base et accompagner les entreprises qui souhaitent mettre en place des actions spécifiques.

 

 

 

image_numero_vert.jpg

Numéro vert info service illettrisme

ACTUS

Un arrêté du 19 février 2019 prévoit la gestion des certifications Cléa et Cléa numérique par l’Association nationale pour la certification paritaire interprofessionnelle et l’évolution professionnelle créée par les partenaires sociaux en décembre 2018.
Etat des lieux des CRIA réalisé par le cabinet d’études ASDO à la demande de la Délégation interministérielle à la langue française pour la cohésion sociale (DIFLCS).
Illettrisme : un handicap invisible et tabou La chaîne France 3 s'est rendue dans les locaux de l'association Mots et Merveilles à Aulnoye-Aymeries (Nord), pour rencontrer des Français qui apprennent à lire et à écrire.
Muriel Pénicaud, ministre du Travail et Jean-Marie Marx, haut-commissaire aux compétences et à l'inclusion par l'emploi ont désigné le 28 janvier les 18 lauréats de l’appel à projet sur l’insertion professionnelle des réfugiés, financé par le Pic (Plan d'investissement dans les compétences).
Rapport d'activité 2017-2018 de la Délégation interministérielle à la langue française pour la cohésion sociale Placée auprès du Premier ministre, la délégation apporte son concours à la définition et à la mise en œuvre des politiques favorisant l’accès de tous à la lecture, à l’écriture et à la maitrise de la langue française.

Témoignages

Coup de projecteur sur la mobilisation des acteurs normands lors des Journées nationales d'action contre l'illettrisme (JNAI) en septembre 2018.
Les agences de Mortagne au Perche/L’Aigle, Elbeuf et Dieppe ont été primées.
une réponse de l'Agefos Pme à l'appel à projet IEJ Normandie
Les partenaires du projet décrivent les actions mises en œuvre pour des jeunes NEET.
Des candidats à la certification CléA, des évaluateurs et des formateurs s'expriment

Semaine du 8 septembre - Journées Nationales d'action contre l'Illettrisme